Une manifestation et après…?

 

Des Professionnels soutiennent notre profession :

 

En juin dernier, professionnels et étudiants se sont unis et ont manifesté contre des positions politiques très inquiétantes.
Lors de la manifestation du 1er juillet, un dossier a été déposé au conseiller de Madame De Block expliquant le rôle du professionnel et sa spécificité. Nous en publions certains témoignages ci-après.
Dans les prochaines semaines nous ne resterons pas passifs.  Nous vous tenons informés très bientôt.

 

Madame Eliane Desmit explique : "La psychomotricité, une pratique de soin non reconnue en Belgique ? Arguments en faveur du métier de psychomotricien, existant entre différents modèles de professionnalité, et « interdit » en Belgique".

La Position Ecolo exige que "la psychomotricité soit reconnue comme profession paramédicale".

Lettre Ligueur évoque cette place de la psychomotricité entre "rééducation et thérapie, elle permet de rétablir les fonctions physiques, mentales et affectives perturbées, grâce à un  travail psychocorporel. Mais la profession n’est pas reconnue par la Belgique. Un problème pour les professionnels, les étudiants et les patients."

A travers la Lettre Lemenu, l’école belge de Pratique Psychomotrice Aucouturier souhaite apporter sa réflexion et son expertise dans le débat qui anime la profession de « psychomotricien ».

 

Pour compléter cela, nous avons recueilli différents Témoignages de professionnels venant défendre la place de la psychomotricité, la complémentarité avec les différents métiers, ainsi que sa spécificité. Des parents viennent aussi soutenir en témoignant du travail effectué par le psychomotricien auprès de leur enfant en difficulté.

 

Le combat continue...

(Les textes originaux sont disponibles en cliquant sur le nom de la personne concernée).