Le combat continue : Mise en demeure de M. De Block

LE COMBAT CONTINUE :

MISE EN DEMEURE DE M. DE BLOCK

Cher(e)s collègues psychomotricien(ne)s,Ce jeudi 11 août 2016, la psychomotricité revient au devant de la scène médiatique.

Aujourd’hui dans le Soir la parole est donnée à la FEF, par le biais de son président Maxime Mori, qui a adressé une mise en demeure à Maggie De Block.
La nouvelle est relayée par la RTBF.

L'article de la RTBF est disponible ci-après :
Durant le mois écoulé, nous sommes restés en contact régulier M. Mori et moi-même et avons relayé nos réflexions à nos administrateurs respectifs.
Nous sommes d’accord sur l’analyse politique de notre situation et les actions possibles à mener.Il faut sortir du flou inacceptable dans lequel nous nous trouvons tous et qui cause un désarroi profond tant chez les étudiants que chez les professionnels.
Vos questions quant à l’« illégalité » possible des prestations, la mise en péril de nos fonctions et quant à l’avenir et la place de la profession en Belgique sont cruciales. Nous les entendons et tentons d’y répondre au mieux.

Sachez-le, nous avons préparé notre défense.
L’avis du Conseil National des Professions Paramédicales (CNPP), rendu le 2 juin 2016, n’est pas encore officiellement publié. Cela fait durer l’incertitude.
En juin cet avis était brandi par les politiciens et a jeté le discrédit sur notre profession et sur le bachelier. Or nous savons que notre profession est en plein essor et que le bachelier paramédical est de qualité et tout à fait légal.
Actuellement l’attente de la publication permet à la Ministre d’éviter de faire face aux conséquences de son éventuelle décision.

La FEF et l’UPBPF ont décidé de mettre MDB en demeure d’officialiser sa position et ce pour nous permettre de nous défendre juridiquement.

Cette décision vient d’être portée par la FEF en début de semaine et envoyée au cabinet De Block.
Notre union a émis aujourd’hui un communiqué de presse pour marquer notre totale solidarité avec cette action. (Communiqué visible sur notre site internet)

Nous ne manquerons pas de vous informer des réactions et prochaines étapes.Anne Taymans
Présidente de l’UPBPF