Découvrez la revue n°21 : Résonances et contre-transferts corporels dans l’intervention psychomotrice (Février 2017)

Sommaire

  • P.03 - Editorial - Anne TAYMANS
  • P.04 - Le corps du patient, le corps du thérapeute : du contre-transfert corporel - Catherine POTEL
  • P.09 - A-corps sur le contre-transfert - Zakaria EL BOUCHTILI
  • P.15 - L'écho empathique du psychomotricien - Enyam FLUTRE
  • P.29 - Notes

Extrait de l'article : Le corps du patient, le corps du thérapeute : du contre-transfert corporel - Catherine POTEL

Introduction

On confie aux psychomotriciens les patients difficiles, ceux qui sont encore dans l’incapacité de transformer l’excitation et de lier le corps, dans une dynamique pulsionnelle. Le mécanisme de psychisation des expériences corporelles a échoué, et le thérapeute s’engage courageusement à proposer de nouvelles tentatives de mise en lien.

Comment fait-il ? supporte-t-il la tension, la peur, la violence des débordements, toutes ces expressions corporelles qui surgissent, explosent, s’expulsent, ou au contraire restent entravées dans la raideur et la non existence. Entre le trop plein et le vide. Comment séance après séance, le thérapeute peut-il continuer à penser ce qui est de l’ordre de la non pensée et de l’agir, de l’impulsivité et de l’hyperactivité, pour reprendre les terminologies actuelles.

Sur la scène thérapeutique – j’allais dire sur la scène traumatique des séances – nous vivons quotidiennement la violence, l’effroi, la mise à mal du processus d’humanisation, quand les enfants sont si agités, quand les adolescents sont si angoissés, quand les bébés sont si raides, quand il n’y a plus que des actes bruts, déliés de toute possibilité d’expression, quand il n’y a plus que l’hyper tonicité pour protéger des effractions possibles, et quand la lutte du patient est une lutte vitale contre un possible effondrement interne.

Que se passe-t-il dans le corps du thérapeute ? Comment fait–il pour ne pas céder au chaos et au débordement ?…

Vous souhaitez lire la suite de l'article ?

A tout moment, devenez membre de l'UPBPF et vous recevrez les revues de l'année en cours par voie postale. Possibilité de commander la revue par numéro.

Pour tout renseignement : contact@upbpf.be