Découvrez la revue n°29 : Interventions Psychomotrices auprès d’Adolescents et d’Adultes

Sommaire

  • p.03 - ÉDITO • Massimo MAIORANA
  • p.04 - INVITATION AU VOYAGE SENSIBLE AU COEUR DU CORPS TERRITOIRE • Aurore BASTIN
  • p.11 - DU CORPS-OBJET AU CORPS-SUJET, DE LA MAISON AU FOYER • Rémy TOSATOZakaria EL BOUCHTILI
  • p.18 - MAILLE APRÈS MAILLE SUR LE CHEMIN DE LA RENCONTRE TONICO-ÉMOTIONNELLE • Myriam ZELLAL
  • p.27 - LES ADOLESCENTS ET LA PSYCHOMOTRICITÉ ? • Isabelle MÉLINFrancine GITTONIsabelle WEERTS
  • p.37 - AU FIL DE LA NAISSANCE LE PSYCHOMOTRICIEN… SOUTIEN AU BIEN-NAÎTRE ? • Stéphanie BOUFFIOULX GALDEROUX
  • p.43 - DEMANDE D’AFFILIATION ANNÉE 2020

Extrait de l'article :

Dans l’inconscient collectif, le psychomotricien est associé presque exclusivement à la petite enfance. Or, la vie vient nous offrir de multiples occasions de revisiter la manière dont notre développement psychomoteur a pu se mettre en place. Le psychomotricien, au travers des compétences spécifiques autour de la structuration psychocorporelle, peut dans le dialogue tonico-émotionnel, rencontrer des bénéficiaires aux différentes étapes de leur vie.

Cette revue positionne notre profil professionnel dans un champ généralement peu connu. L’adolescence et l’âge adulte sont deux périodes de la vie, bien différentes mais dont les frontières deviennent floues dans notre société du 21e siècle. Les particularités d’un travail psychomoteur au-delà de l’enfance ont été encore peu investiguées. Ce qui fait qu’il n’y a pas de recette toute faite et que les différents auteurs qui ont accepté de parler de ce public nous présentent leurs réflexions, en avançant pas à pas vers des possibilités de pratique ajustée à ces âges et aux besoins de publics variés.

Pour commencer, Aurore Bastin ouvre la réflexion en nous invitant à réappréhender le champ de l’éducation/prévention en psychomotricité, au regard du voyage vers un bien-être psychocorporel que notre métier peut soutenir chez l’adulte.

Ensuite, Remy Tosato et Zakaria El Bouchtili nous proposent une analogie entre l’habitat et le corps au travers d’un suivi de patient adulte en psychiatrie, mettant en lumière la complémentarité de réflexions d’un psychologue et d’un psychomotricien.

Myrial Zellal nous propose, quant à elle, de rencontrer Kika, une dame polyhandicapée de 44 ans au travers d’un tricotage, maille par maille relationnelle, pour nous parler de la spécificité du psychomotricien au travers
d’outils comme l’eau et le toucher thérapeutique.

Francine Gitton, Isabelle Mélin et Isabelle Weerts nous invitent à les suivre dans les réflexions qui les ont amenées à mettre sur pied leurs pistes d’accompagnement en psychomotricité, au sein d’un service résidentiel pour adolescents.

Enfin, Stéphanie Bouffioulx Galderoux nous propose un cheminement dans le champ psychomoteur de la périnatalité, un « côte à côte » corporel permettant dans un terrain parfois fort médicalisé, une mise en mouvement de la parentalité vers une rencontre habitée.

Que vous rencontriez ou non ce type de public nous espérons que ces lectures vont résonner avec vos pratiques et peut-être vous donner envie d’explorer de nouvelles applications à notre métier.

Belles lectures.
Pour le Comité Revue,
Maiorana Massimo, Co-président de l’UPBPF

Vous souhaitez lire la suite de l'article ?

A tout moment, devenez membre de l'UPBPF et vous recevrez les revues de l'année en cours par voie postale. Possibilité de commander la revue par numéro.

Pour tout renseignement : contact@upbpf.be