Découvrez la revue N°9 – Juillet 2012

Sommaire

  • P 4 - Actualités professionnelles - Jean-Pierre Yernaux
  • P 5 - L’émotion, l’agressivité et l'agir en psychomotricité - Franco Boscaïni
  • P 25 - Neuropsychologie et psychomotricité : la latéralisation - Maria Le Page
  • P 28 - Le psychomotricien : regard sur sa formation corporelle, psychocorporelle personnelle (2ème partie) - Jean-Pierre Yernaux
  • P 38 - Silence et Parole du Corps

Extrait de l'article : LE PSYCHOMOTRICIEN : REGARD SUR SA FORMATION CORPORELLE, PSYCHOCORPORELLE PERSONNELLE (2 ième partie)

JEAN-PIERRE YERNAUX, psychomotricien, formateur d’adultes

Lors de l’article précédent, j’ai présenté le profil professionnel du psychomotricien en Belgique francophone. Ce profil professionnel a été la référence pour la construction du nouveau bachelier paramédical en psychomotricité.
Quels en sont les éléments importants ? Comment ces éléments permettent de mettre en évidence les compétences spécifiques du psychomotricien, et par voie de conséquence le processus déacquisition de ces compétences ? C’est ce que je vais tenter de montrer dans cet article.

Reprenons tout d’abord, dans le profil du psychomotricien, ce qui caractérise le psychomotricien et qui le différencie des autres professionnels paramédicaux :
• Il favorise l’intégration des fonctions motrices, émotionnelles, cognitives et symboliques de la personne.
• Il considére le corps, et plus particuliérement la mise en action tonique et corporelle, comme le fondement de la construction psychique.
• A partir de son engagement corporel et du dialogue tonico-émotionnel avec son patient, il s’emploie, par des compéte

Vous souhaitez lire la suite de l'article ?

A tout moment, devenez membre de l'UPBPF et vous recevrez les revues de l'année en cours par voie postale. Possibilité de commander la revue par numéro.

Pour tout renseignement : contact@upbpf.be